· 

Aurélie Le Malefant, Le bien-être et le plaisir de transmettre.

 

Bonjour Aurélie, je te remercie de te prêter à cet interview, qui je suis certaine, sera très utile à d’autres entrepreneurs.

 

Qui se cache derrière Aurélie ? Parle-nous de ton parcours.

Je m’appelle Aurélie Le Malefant, j’ai 37 ans, je suis mariée et maman de deux enfants de 9 et 12 ans.

J’ai commencé par la danse à l’âge de 6 ans. C’est tout de suite devenu une passion et j’ai su très rapidement que je voulais en faire mon métier.

 

L’enseignement m’a toujours attirée et je savais que je ne voulais pas être danseuse professionnelle mais professeure.

Après avoir fait le conservatoire en Bretagne en classique et en jazz, je suis partie à Paris au centre international de Danse Jazz Rick Odums pour me former.

J’ai ensuite passé l’Examen d’Aptitude Technique (celui qui permet de rentrer en formation de professeur) en candidate libre en 2004 puis suis rentrée au Cefedem (maintenant Pole Supérieur) à Nantes ou j’ai obtenu mon DE de professeure de danse Jazz en 2006.

 

J’ai travaillé en tant que salariée dans plusieurs associations jusqu’en 2013 où je me décide de me lancer dans l’aventure de l’entreprenariat.

A cette époque je commence à me former au Pilates en plus des cours de danse.

De 2013 à 2015 je reste salariée en même temps que le statut d’auto-entrepreneure puis en janvier 2016 je me lance à mon compte à 100%.

En 2017, je change de statut pour passer en Entreprise Individuelle puis en août 2018 je change à nouveau pour passer en Société (EURL).

 

Depuis septembre 2019 je suis professeure de pilates et directrice artistique de l’Association A contretemps (St-Herblain) en danse.

Ma passion pour la danse a évolué et je ne souhaitais plus donner de cours cette année. Je suis donc chargée d’organiser les différentes manifestations pour l’association et de gérer le côté administratif ainsi que les relations parents et professeurs. C’est Clémence, une de mes anciennes élèves qui a repris les cours en partie avec une amie à elle.

Je continue de me former en pilates chaque année (rose pilates, femmes enceintes et seniors, matwork 1 et 2) et vient de passer une formation de sophrologue.

J’aimerais à l’avenir pouvoir combiner sophrologie et pilates.

 

Comment t’es venue cette envie d’entreprendre et pourquoi ?

Je ne m’épanouissais plus dans les différentes associations pour lesquelles je travaillais. Je suis quelqu’un qui a beaucoup de projets et cela ne plait pas tout le temps ;)

 

As-tu rencontré des difficultés ? Si oui, comment les as-tu surmontées ?

Il a fallu me faire connaitre et dépasser ma timidité. Je me suis également formée pour gérer tout le côté administratif (budget, prévisionnel, URSSAF, publicité…) car je connais parfaitement mon métier mais lorsque l’on quitte le salariat, on devient également commercial, comptable…

 

J’ai dû faire face en 2017 à une année très difficile en termes de budget car j’ai été très mal accompagnée par un organisme de gestion qui a mal rempli les documents impôts… Il a fallu que je rembourse une très grosse somme d’argent en un an, ce qui bien sur n’était pas prévu dans mon budget prévisionnel !!!

Faites vous accompagner par de bons professionnels, cela change tout.

 

Peux-tu nous parler de ton ou plutôt tes activités ?

Je suis professeure de pilates en entreprise et cours collectifs.

Je suis formée au rose pilates (pilates et cancer du sein) et femmes enceintes/ seniors

Je suis depuis septembre 2019 sophrologue : J’interviens en entreprise et à domicile.

 

Quel est le dénominateur commun dans tes activités ?

Le bien-être et le plaisir de transmettre.

 

Quel est ton cœur de cible ?

J’aime travailler en entreprise pour pallier les difficultés que les salariés rencontrent notamment en termes de posture au travail mais je prends également beaucoup de plaisir en cours collectifs car j’ai de petits groupes qui me permettent de prendre du temps avec chaque personne.

 

Je sais tu as plutôt bien développé tes activités. Arrives-tu à en vivre ?

Depuis l’an dernier j’arrive (enfin) à me sortir un salaire correct chaque mois

 

Quel est ton bilan aujourd'hui ? Comment vois-tu évoluer tes activités ?

Mon bilan est très positif car j’arrive à vivre de ma passion et ne plus travailler comme une folle en faisant des milliers d’heures chaque semaine.

J’aimerais pouvoir ouvrir ma propre salle avec mon concept du bien-être.

 

Quels sont tes modes de communication, quelles actions ont le mieux fonctionnées pour te faire connaitre ?

La meilleure publicité reste le bouche à oreilles …

 

Trois mots qui décrivent le mieux ton métier ?

Passion, Bonheur, Transmission

 

Etre entrepreneure, ça a changé quoi dans ta vie ?

Je ne suis plus la même personne. Je reste quelqu’un de réservé dans la vie de tous les jours mais lorsque je parle de mon entreprise ou lorsque je suis en cours je suis quelqu’un d’épanoui.

 

Raconte-nous une anecdote marquante dans ton parcours.

Lorsque j’étais en formation de professeure de danse, l’une des professeures que j’avais m’avait dit devant tout le cours qu’elle ne voyait pas l’intérêt que je paye une formation si prestigieuse vu mon niveau et que jamais je ne ferais de la danse mon métier …

 

Quelles personnes t’ont inspiré ? Ou t’inspirent aujourd’hui ?

Et bien c’est justement ce genre de personnes qui au quotidien me donnent encore plus la « niaque » !!!

Plus on me dit que je n’y arriverai pas et plus je me dis que je vais tout faire pour leur prouver le contraire.

 

Une citation qui t’inspire…

« Fais attention à ce que tu danses, car ce que tu danses, tu le deviens »

Je ne suis plus professeure de danse mais je garde constamment cette citation en tête.

J’essaye d’enseigner de la meilleure façon possible et d’être la plus honnête et consciencieuse possible pour toujours rester la personne que j’ai envie d’être.

 

Soyons honnêtes, c’est assez compliqué de vivre de cette activité, peux-tu nous donner un coup de pouce pour les praticiens qui débutent ou qui galèrent un peu ?

Un de tes secrets pour sortir du lot ?

Un conseil que tu aurais aimé recevoir ?

Soyez bien accompagnés par votre famille/ amis, mais aussi et surtout par de bons professionnels.

Vous connaissez votre métier mais pour le reste demandez de l’aide.

Je n’ai jamais voulu sortir du lot. J’ai toujours voulu enseigner en restant moi-même et je pense que c’est cela qui, aujourd’hui, fait ma force et me faire justement sortir du lot.

 

SON SITE WEB