· 

Diane Rivault, architecte multi-dimensionnelle !

On continue avec les portraits d’entrepreneurs, aujourd’hui j’ai la chance de poser mes questions à Diane Rivault, architecte d'intérieur à Nantes. On s’est rencontrées lors d’un Caf’Preneurs que j’organise depuis 2012.

Maintenant à toi de te livrer un peu …

 

Quel a été le déclic pour te lancer et depuis combien de temps ?

Tout d’abord il faut savoir que l’architecture est venue à moi très vite ! J’ai beaucoup déménagé quand j’étais petite et j’avais un grand plaisir à imaginer mes nouvelles chambres. Donc déjà « ma voie » s’est créée au fur et à mesure de mon enfance.

Mais je dois dire que deux éléments particuliers ont été de vrais déclencheurs.

 

Tout d’abord, un incident médical m’a physiquement et littéralement cloué au lit. Cet épisode m’a obligé à faire le point sur ce que je souhaitais vraiment dans ma vie. Qu’est ce que je veux vraiment dans ma vie ? Quelles sont les choses indispensables pour moi ? Et je dois dire que l’élément qui revenait était l’indépendance et l’envie de jongler entre plusieurs disciplines.

 

Dans un deuxième temps, c’est mon parcours scolaire qui m’a poussé dans cette voie. J’ai fait un master en architecture d’intérieur, puis une licence en architecture classique. Cette licence m’a ouvert les yeux sur ce que je voulais : travailler pour les autres, dans des projets à taille humaine, faire des projets qui répondent à de vrais besoins, écouter et aider (à ma manière)… Or le travail en agence ne correspond pas vraiment à ces critères.

 

Présente-nous tes activités . . .

J’ai plusieurs « facettes » comme beaucoup d’autres ;) Voici quelques pistes pour comprendre mon univers…

Tout d’abord je suis architecte d’intérieur, je créé et pense des espaces pour mieux vivre. Je suis incisive, je casse des murs, je repense les circulations, j’adapte les lieux aux manières de vivre de leurs habitants.

 

De plus, je suis décoratrice, je rends la vie un peu plus belle en jouant avec les couleurs et les matériaux.

 

Ensuite, je suis graphiste, j’ai parfois l’occasion de créer des logos, des motifs, …

 

Enfin, je suis un peu psychologue au sens où je dois analyser et comprendre les personnes pour lesquelles je travaille.

 

Quelles difficultés as-tu rencontré ? Comment les as-tu surmontées ?

Il y a eu plusieurs challenges à gérer lorsque l’on se met à son compte.

D’abord, trouver des clients ; En effet quand on commence il est compliqué de se faire connaitre. Il faut prendre du recul, savoir quels médium de communication utiliser, choisir « ses clients cibles »…

 

En parallèle, j’ai aussi du trouver de bons artisans (de confiance), cette fois ci l’humain joue beaucoup, il faut trouver des artisans avec qui on peut bien échanger.

 

Puis, il y a aussi les difficultés personnelles, choisir d’être indépendant, c’est choisir un mode de vie que peu de gens comprennent. Les commentaires désagréable ou décourageant sont TRÈS TRÈS courant ! Il faut donc avoir des nerfs solides et une bonne confiance en soi ! Mais il faut aussi accepter d’avoir des jours sans, des jours où on se remet en question …

Et je dois dire que les rencontres entre entrepreneurs sont de vrais moments énergisants dans ces cas là !

 

Et enfin, il faut quand même parler du fait que je suis une femme dans une branche d’hommes : le bâtiment ! Rien d’insurmontable mais ça créé quelques turbulences. Il faut apprendre à se sentir légitime.

 

Où en es-tu aujourd’hui, comment fonctionne ton activité ? Comment envisages-tu l’avenir ?

Ça fait un peu plus d’un an que je suis installée à mon compte. J’ai déjà dessiné et réalisé plusieurs projets. En parallèle j’ai aussi trouvé et testé des équipes d’artisans. Mais je dois dire que c’est encore un peu « léger » à mon goût. J’ai hâte d’avoir de nouveaux projets et de trouver « mon rythme de croisière ».

 

Quels sont tes modes de communication, quelles actions ont le mieux fonctionnées pour te faire connaitre ?

J’ai mis en place différents modes de communication qui fonctionnent tous à leur manière.

 

En premier je dirai Instagram, en effet « l’image » est de plus en plus importante dans notre société et en particulier dans mon métier. Mais je dois dire que je ne me prends pas trop au sérieux, je partage des réalisations, des photos, des coups de cœur, … Tout ce qui me fait envie.

 

En plus de celui-ci , j’ai aussi créé une page facebook. Ce médium me permet de partager des contenus différents (un peu plus sérieux peut être) ; Tel que des articles que j’écris sur mon site, des les infos de la semaine, les événements à venir … C’est un peu plus sérieux.

 

Et enfin, comme tout professionnel j’ai créé un site internet. Il regroupe les informations importantes de mon métier et permet d’être plus visible sur internet.

 

Qui sont tes clients ?

Je travaille principalement pour des particuliers. Après il existe une multitude de type de clients : des jeunes qui s’installent, des familles qui s’agrandissent, des adultes en pré-retraite qui préparent leur avenir, des couples qui ont envie de changement, des célibataires qui veulent se créé un vrai chez eux …

 

Raconte-nous une anecdote marquante dans ton parcours.

Il en existe plusieurs, mais les plus marquantes sont les anecdotes de chantier, en effet l’architecture est un monde d’homme. Alors entre les casques roses bonbons, les patois portugais et les remarques commençant pour « Ma petite dame » … Je prends tout ça avec du recul, mais je dois dire que les quiproquos autour de la langue sont les meilleurs souvenirs.

 

Etre entrepreneur demande beaucoup d’investissement, arrives-tu à décrocher ?

Mon mari est très cartésien et moi un peu plus papillon, alors on peut dire qu’il me fait garder les pieds sur terre. Il est d’un grand soutien moral et il me permet d’avoir un « cadre » plus classique disons (entre autre pour les horaires). De plus, j’ai aussi la chance d’avoir une amie dans la même situation. Elle travaille à Lyon, mais c’est toujours très vivifiant et énergisant d’échanger avec elle.

Mais d’une manière générale, j’ai du mal à moins m’investir personnellement, je prends vite les choses à cœur, c’est une qualité et un défaut en même temps.

 

Trois adjectifs pour décrire ton parcours d’entrepreneur ?

Travailleuse, créative et lunaire.

 

Une citation qui t’inspire

« L’architecture est une tournure d’esprit et non un métier. » -Le Corbusier

 

Quelles personnes t’ont inspiré ? Ou t’inspirent aujourd’hui ?

Zaha Hadid, Le Corbusier, Andrée Putman, Victor Horta, Auguste Perret, Tony Garnier, Renzo Piano, Léonard De Vinci, Jean-François Zevaco … il en existe tellement !

 is de manière plus personnelle : Jaime Bouzaglo, Camille Basse, Thibault Dreux ou encore Jérome Clynckemaillie.

 

Quels conseils peux-tu donner aux personnes qui souhaiteraient se lancer ?

N’hésitez pas à demander de l’aide ! Etre entrepreneur c’est compliqué, en plus de son métier il faut être comptable, manager, secrétaire, …. Alors avant même de se mettre à son compte il ne faut pas hésiter !

 

RETROUVEZ DIANE SUR SON SITE INTERNET !

 

 

SITE EN RAFRAICHISSEMENT


« Nous sommes tous des étoiles, il suffit juste d'apprendre à briller ! » - Marilyn Monroe

Mon réseau sur internet

Facebook - ma vitrine

Twitter -pour ma veille

Linkedin - pour le réseau pro

 

Mon réseau à Nantes

Créatrice : Les Caf'Preneurs

Membre de : Femmes de Bretagne