· 

Ivan Loncle, du pain, du beurre, du design !

 

On continue avec les portraits d’entrepreneurs, aujourd’hui j’ai la chance de poser mes questions à Ivan Loncle, graphiste et illustrateur de talent. On s’est rencontrés lors d’une matinale d’entreprises il y a plusieurs années.

Maintenant à toi de te livrer un peu …

 

Quel a été le déclic pour te lancer et depuis combien de temps ?

Bonjour, je me suis lancé à mon compte il y a 5 ans et demi. A cette période j’étais encore salarié mais j’avais besoin d’un statut pour travailler en freelance à côté. Mais je n’avais aucune envie de me mettre totalement à mon compte ! Après la fermeture de l’entreprise j’ai cherché un autre poste, mais les anciens clients de l’agence me démarchaient pour avoir des coups de main ponctuels. Après 6 mois je me suis rendu compte que j’étais bel et bien à mon compte ! Je ne sais plus quel a été le déclic mais à ce moment je me suis dit : arrête d’envoyer des CV, maintenant il faut faire ton site et tes cartes !

 

Présente-nous ton activité … Qu’est-ce qui te plait le plus dans ton métier artistique ?

Je suis graphiste DA (pour directeur artistique), illustrateur et rédacteur. DA est une expression utilisée dans les agences et qui signifie que vous êtes capables de gérer une équipe ou un projet graphique de bout en bout, que vous avez suffisamment de hauteur et d’expérience. Je conçois donc des supports graphiques, papiers ou numériques. En clair ça va de la partie conseil, création, rédaction des contenus, validation jusqu’à l’impression par exemple (j’ai ma palette de prestataires que je recommande). Parfois je fais aussi appel à des photographes, développeurs etc. suivant le sujet. J’insiste beaucoup sur le conseil parce que c’est là qu’on capte l’idée du client, qu’on peut l’affûter et qu’on peut parfois réorienter sa demande pour qu’elle corresponde mieux à ses besoins, en se projetant sur le moyen ou long terme. A côté, je suis également enseignant dans une école de graphisme (Brassart) qui emmène ses étudiants jusqu’au Mastère en design graphique et digital.

 

Il y a deux choses qui me plaisent énormément, c’est rencontrer des gens d’univers différents et m’y immerger pour comprendre leur besoin, et travailler la communication créative (créative au sens fou, coloré, intense, original, débridé !)

 

Où en es-tu aujourd’hui, comment fonctionnent tes activités ? Comment envisages-tu l’avenir ?

Aujourd’hui 100% de mon travail vient par mon réseau, ce qui est très satisfaisant, mais qui ne m’empêche pas non plus de réseauter!

Je donne des cours ¼ de mon temps, le reste du temps je travaille dans mon bureau chez moi, soit pour des clients, soit sur des projets personnels d’illustration.

 

Je pense poursuivre sur ce panachage d’activités, mais ça peut évoluer vers plus d’ateliers, de formations (voir Plum, plus bas). J’aimerais aussi m’investir dans mes projets personnels d’illustration et d’écriture, mais là je manque un peu de temps ! Et enfin j’aimerais pouvoir accompagner davantage des étudiants (je le fais sous forme de stages) mais aussi des gens qui peuvent avoir besoin de mes compétences de graphisme (demandeurs d’emploi sans ordinateur par exemple) ou encore trouver une manière de rendre mon métier soit plus éco-responsable !

 

D’où viennent tes clients, comment tu te fais connaitre ?

Comme je le disais c’est du réseautage, mais vraiment tous domaines confondus : associatif, personnel, d’anciens collègues, des partenaires, des gens rencontrés dans les expos. Je préfère me faire connaître en proposant un coup de main que de parler juste de ma palette. C’est le conseil et l’implication qui fait la différence je pense. Avoir un super site, c’est bien aussi lol mais on ne sait pas toujours qui est derrière, et je mise beaucoup sur l’humain.

 

Tu exerces aussi en tant que professeur dans une école, pourquoi, qu’est ce qui te plait ?

Honnêtement j’ai démarché des écoles à une période de creux dans mon activité. L’enseignement m’a toujours plu même si je l’avais peu pratiqué sur la durée. Je ne regrette absolument pas ce nouveau challenge ! C’est captivant et très motivant. Transmettre, se remettre en question, s’adapter à son public, chercher de nouvelles ressources pédagogiques ou d’inspiration, s’intéresser aux univers de ses étudiants, créer des échanges riches et les accompagner dans leur évolution. Et tout ça enrichit énormément ma pratique et me permet de m’améliorer sur plein de niveaux.

 

As-tu d’autres activités où tu t’investis pleinement ?

Je suis associé à la créatrice du magazine Plum, dédié aux enfants de 8 à 12 ans, qui leur parle d’écologie et d’imaginaire. Je suis impliqué dans la maquette, l’illustration, les réseaux sociaux, la communication. Et nous sommes sollicités pour monter des ateliers pour enfants, dans ce cadre. C’est une manière de communiquer par la créativité et de montrer que notre magazine n’est pas rébarbatif ! C’est un projet riche qui mérite qu’on s’y investisse pleinement !

 

Raconte-nous une anecdote marquante dans ton parcours.

Je dis toujours qu’il n’y a pas de petit projet. Il y a deux ans j’ai rencontré cette éditrice lors d’une de mes expos. Elle voulait modifier de manière artistique un marque-page. Je l’ai fait. Elle m’a parlé de son projet Plum. J’ai conçu son site, le magazine N°2, et voilà nous sommes associés !

 

Etre entrepreneur demande beaucoup d’investissement, arrives-tu à décrocher ?

Je me ménage toujours des pauses, c’est bon pour la santé mais aussi pour l’inspiration ! J’arrive assez bien à me mettre en pause le week-end, mais je dérape parfois le soir. Mais c’est un équilibre à trouver. Je préfère prendre un verre en terrasse au soleil et travailler jusque tard plutôt que de regretter !

 

Trois adjectifs pour décrire ton parcours d’entrepreneur ?

Multi-facettes, dynamique, centré sur des valeurs

 

Une citation qui t’inspire

« La perfection est atteinte, non pas lorsqu’il n’y a plus rien a ajouter, mais lorsqu’il n’y a plus rien à retirer. » - A. de St Exupéry -.

 

Quelles personnes t’ont inspiré ? Ou t’inspirent aujourd’hui ?

Ah ! Il y a beaucoup de monde ! Des artistes, des designers, des élèves parfois ! En illustration j’aime beaucoup par exemple Karine Bernadou (qui est nantaise !) et qui a un style coloré, sombre parfois, et très débridé. En mise en page je m’inspire notamment de Massimo Vignelli qui est un grand designer. J’aime aussi beaucoup les atlas de chez Arthaud, sur les lieux imaginaires. Miro m’aide aussi dans mes logos. Mais l’inspiration est partout, c’est pour cela que je privilégie les recueils ou catalogues de créatifs, on peut être surpris à chaque page. Et puis il y a simplement les promenades ! 

 

Etre entrepreneur a changé quoi dans ta vie ?

Ça m’a obligé à réfléchir sur le sens que je veux donner à ma vie professionnelle, mes valeurs, mon rapport aux autres, et puis c’est une grande source de liberté !

 

Quels conseils peux-tu donner aux personnes qui souhaiteraient se lancer, comment se différencier, montrer sa différence ?

Pour se lancer il faut déjà être accompagné de personnes (ami.e.s ou pas) qui seront là pour questionner, clarifier, remettre en question.

Ensuite il faut prendre le temps de se questionner sur son offre, son identité. Ça prend du temps, un regard extérieur peut aider. Mais ça ne se met pas en place en une seule fois, de toute manière !

 

La différence se montre par des mots choisis, des couleurs originales, des typos et tout ce qui s’en suit, mais aussi un ton, sur les réseaux sociaux par exemple. Ça peut aider de faire le lien entre qui on est en privé et en public. Ça permet de gagner en cohérence et de rester authentique. Quand vous avez des concurrents c’est le meilleur moyen et le plus infaillible de vous singulariser !

 

SON SITE WEB

SITE EN RAFRAICHISSEMENT


« Nous sommes tous des étoiles, il suffit juste d'apprendre à briller ! » - Marilyn Monroe

Mon réseau sur internet

Facebook - ma vitrine

Twitter -pour ma veille

Linkedin - pour le réseau pro

 

Mon réseau à Nantes

Créatrice : Les Caf'Preneurs

Membre de : Femmes de Bretagne